Les “TRADUPRENEURS”

team-3373638_1280.jpg
 

Alors, tu traduis dans combien de langues? Mais la traduction, ça existe encore? Vous ne serez pas tous remplacés par Google?

.…tu as déjà entendu ces phrases quelque part?

Entre l’épineuse question des tarifs, les idées reçues sur notre métier et les progrès de la traduction automatique, l’avenir du traducteur peut paraître incertain.

Comment ça, 50 pages en deux jours ce n’est pas possible? Tant pis, je vais demander à ma nièce qui a passé un semestre à Londres…

… tu te sens parfois découragé? Incompris?

Il te manque une communauté de confrères et de consœurs avec qui partager tes doutes mais aussi célébrer les succès (comme la livraison dans les délais d’un rapport de 200 000 caractères)? Pour t’aider à gérer les aléas de la vie d’indépendant? Pour réfléchir en équipe à l’avenir du métier et aux nouvelles opportunités?

Il te manque une plate-forme de confiance pour poser tes questions?

Tu es toi-même prêt à contribuer activement et régulièrement à une communauté de traducteurs dynamiques et positifs animés du même esprit d’entreprise.

 

À terme, tu es peut-être à la recherche de collaborations avec d’autres traducteurs (se partager un mandat / trouver un réviseur)?

 

Alors les “Tradupreneurs”
est fait pour toi!


Notre feuille de route se résume en trois temps:

Échanger - Collaborer - Prospérer
Commençons dès aujourd'hui!

 

Mais concrètement c'est quoi?
 

  • Un forum réservé aux membres pour poser tes questions sur le marché suisse

  • Un annuaire des membres avec leurs combinaisons linguistiques et leur expérience

  • Deux réunions par mois via Skype (Mastermind Mornings) pour décompresser, parler de sa quinzaine et échanger des conseils sur les clients / mandats


    Pour garantir à la fois une communauté et des échanges de qualité, une cotisation de xx.-/mois est demandée à chaque membre. Chaque membre signe également une Charte des bonnes pratiques au sein de la communauté.

    Afin d’encourager la mixité au sein d’une profession à dominante féminine, les traducteurs masculins profitent d’un rabais permanent de 10%.

    Pour l’instant, la communauté est ouverte aux traducteurs indépendants actifs sur le marché suisse.

    Cette communauté n’est sans doute pas pour toi:

  • si la remise en question te fait peur

  • si tu vois les autres traducteurs comme des concurrents et non des collègues

  • si tu vois l’avenir en noir

  • si tu ne vois pas pourquoi on encouragerait la présence de collègues masculins dans la communauté

  • si tu n’as pas de temps à consacrer à une communauté et aux réflexions sur le métier

  • si tu penses que le traducteur ne peut pas être un entrepreneur comme un autre